Vivre une randonnée

| Une expérience éveillant les sens – même celui de l’orientation |

Sur le dos du Schwyberg

Parcourir la crête du Schwyberg tout en scrutant les sommets à l’horizon est un réel plaisir lors de cette escapade. Sur les hauteurs du Schwarzsee, la chaîne du Jura d’un côté et les Préalpes de l’autre se laissent dévorer des yeux à mesure que le chemin se précise. Situé à la frontière des langues, le Lac Noir est un lieu de villégiature apprécié par ses voisins – qu’ils soient fribourgeois ou bernois – de fort longue date. Il va sans dire que cette randonnée peut se faire à sa guise, tout en empruntant les chemins balisés. En ce qui nous concerne, nous décidâmes de débuter par le Tierliberg. Cette première montée varie entre pâturages et sentiers étroits en forêt. Une fois arrivés au Fuchses Schwyberg, c’est très simple : le chemin longe la crête. Le chalet d’alpage du Gross Schwyberg invite à une halte. Il ne faut surtout pas passer à côté des délicieux sirops maison – saveur dent de lion ou fleur de sureau – un vrai régal ! Là encore on retrouve l’authenticité du lieu et sa vue généreuse sur les Alpes. Pour terminer, nous continuâmes en direction de Ober Hapferen avant de s’orienter vers Plaffaien jouxtant de près le canton de Berne. Il nous était alors aisé de rejoindre le Schwarzsee grâce à une excellente connexion en transport public.


Zwei Täler Wanderung

« Au Lac-Noir, surplombant la magnifique vallée de la Brecca, s’élève la crête rocheuse des Recardets. La randonnée proposée ici passe du côté nord des Recardets jusqu’au Pas de Chamois au pied du Patraflon, traverse la barre rocheuse et redescend par la Brecca jusqu’au Lac-Noir. Cette course ne présente pas de difficulté particulière mais exige néanmoins un pied sûr. » – Schwarzsee Tourismus


Kaiseregg

Pour compléter et terminer ce séjour au Lac Noir, le Kaiseregg figurait sur la liste des incontournables. En effet, ce grand classique des amoureux de la montagne du canton de Fribourg ne nous aura pas échappé ! Situé aux confins du canton, le Kaiseregg – littéralement « le coin de l’empereur » – doit son nom à une confusion : il n’y a jamais eu d’empereur dans ces contrées. En revanche, le nom Käseregg – le coin du fromager – est attesté dans les anciens écrits. Cerise sur le gâteau ! L’alpage fribourgeois ayant donné son nom à ce sommet se trouve dans une partie accessible uniquement depuis le canton de Berne, par Boltigen plus spécifiquement. Le parcours commence au sommet du télésiège où il vous faudra descendre sur la Riggisalp avant de remonter en direction de la buvette de la Salzmatt. De là, la crête du Kaiseregg s’offre à vous, avec un certain dénivelé tout de même. Peu avant le col, gardez espoir car la vue là-haut en vaut la peine. Encore un effort et vous atteignez la croix par un sentier bien marqué ; panorama époustouflant et amplement mérité !


 

Une réponse

  1. marie-jeanne coquillat dit :

    Tout simplement magnifique, et tellement bien décrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *